Wauquiez.net, le site officiel de Laurent Wauquiez

Mon parcours

Je suis né le 12 avril 1975 à Lyon (Rhône). Marié à Charlotte, et père de deux enfants, Baptiste et Louise,  ma famille vit en Haute-Loire où habite aussi ma mère.

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, j'ai fait des études d’histoire (Master à l'université Panthéon-Sorbonne) et rédigé un mémoire de maîtrise portant sur Le Flambeau des Mille et une nuits et l'Orient des Lumières, 1704-1798. Reçu premier à l’agrégation d’histoire, titulaire d'un DEA de droit public, je suis entré à l’Ecole nationale d’administration (ENA), dont je suis sorti en 2001.

Souhaitant apprendre l’arabe, j'ai effectué deux séjours de plusieurs mois en Egypte et travaillé à l’ambassade de France au Caire. C’est à cette occasion que je suis entré en contact avec Sœur Emmanuelle et son association au sein de laquelle j'ai donné des cours de français.

J'ai effectué une mission en Corse à la préfecture de Bastia, avant d'entrer au Conseil d’Etat. En m’occupant des contentieux juridiques opposant les citoyens à l'Etat, j'ai découvert toutes les difficultés auxquelles le citoyen peut se heurter dans sa relation à
l’administration.




Après mon agrégation, j'ai fait la rencontre de Jacques Barrot, auprès de qui j'ai effectué un stage à la mairie d’Yssingeaux en Haute-Loire. Devenu son suppléant lors des élections législatives de 2002, j'ai pu commencer à défendre les projets de mon département, notamment en termes d’emploi.

Entre temps, j'ai participé à la mission sur la laïcité sous la direction de Bernard Stasi. Cette expérience m'a donné l’occasion de mettre à contribution mes connaissances sur le monde arabe et d’aborder les problèmes d’intégration en France, mais aussi les questions de la laïcité à l’école.

En 2004, lorsque Jacques Barrot est nommé Commissaire européen, une élection partielle a eu lieu : j'ai alors été élu avec 62,38% des suffrages député de la Haute-Loire. A 29 ans, je suis ainsi devenu le plus jeune député français et j'ai intégré la commission des affaires sociales.

En décembre 2006, j'ai rédigé à la demande de François Fillon, ministre de l'Éducation Nationale, un rapport sur les conditions de vie des étudiants. D’autre part, j'ai participé à la réflexion sur les problèmes de l’emploi et de la pauvreté avec les équipes d’Emmaüs. Enfin, je me suis intéressé de près aux dossiers de protection juridique des majeurs, avec la réforme de l’attribution des tutelles.

En juin 2007, je me suis de nouveau présenté aux élections législatives en Haute-Loire : je suis cette fois élu dès le premier tour avec 58,13% des suffrages.

Le 19 juin 2007, j'ai été nommé Secrétaire d'État, porte-parole du gouvernement, avec pour objectif de moderniser la communication gouvernementale. J'ai mis en place le premier site internet du porte-parolat pour introduire de l’interactivité dans ma fonction et inauguré les retransmissions télévisées du point presse à l’issue du Conseil des Ministres.

Lors des municipales de mars 2008, j'ai été élu maire du Puy-en-Velay dès le premier tour avec 56,45% des voix, reprenant la mairie à la gauche.

Le 19 mars 2008, Nicolas Sarkozy  m'a nommé Secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi auprès de Christine Lagarde pour réformer en profondeur le marché du travail : fusion ANPE / Assedic pour un meilleur accompagnement des demandeurs d’emploi, réforme de la formation professionnelle, amélioration de l’emploi des séniors etc. Face à la crise, nous avons développé des outils permettant de mieux protéger les salariés : revalorisation de l’activité partielle, outils de reconversion pour les salariés licenciés etc. J'ai enfin fait de l'alternance une de mes priorités, avec l’objectif annoncé d’un jeune sur cinq  formé en alternance d’ici 2015.

Le 14 novembre 2010, j'ai été nommé Ministre chargé des affaires européennes : j'ai plaidé pour une Europe qui assume son identité culturelle et qui soit plus offensive pour protéger nos emplois de la concurrence déloyale.

Le 29 juin 2011, j'ai été nommé Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, où ma priorité a été d'améliorer les conditions de vie des étudiants, notamment en mettant en place le 10 ème mois de bourse.

Je suis conseiller politique de l’UMP depuis mars 2009. En 2010, j'ai lancé « La Droite sociale », un club de réflexion qui rassemble une cinquantaine de parlementaires et qui a pour ambition de faire entendre la sensibilité sociale au sein de la droite, remettre les Classes moyennes au centre des politiques publiques, d'assurer une juste promotion de la valeur travail face aux dérives de l'assistanat et de dénoncer les dérives des profiteurs d'en haut qui menacent notre pacte républicain.

Aux législatives de 2012, j’ai été réélu député de la 2ème circonscription de la Haute-Loire, et je suis également vice-président de l’UMP depuis octobre 2012.

En mars 2014, j'ai été réélu maire du Puy-en-Velay dès le premier tour avec 69,78 % des voix.

Le 5 décembre 2014, j'ai été nommé Secrétaire Général de l'UMP chargé des fédérations, des élections, des adhésions et de la formation des élus.

Le 13 décembre 2015, je remporte les élections régionales dans la nouvelle grande région Rhône-Alpes Auvergne, au second tour, avec 40,61 % des voix. Depuis le 4 janvier 2016, je préside la Région.




Mes publications :

Un huron à l’Assemblée nationale : petit manuel à l’attention de ceux qui veulent secouer la politique. Editions Privé, 2006 - Laurent Wauquiez

Les 101 mots de la démocratie française (avec Raphaël Hadas-Lebel). Editions Odile Jacob, 2002 - Laurent Wauquiez

« Nouvelle politique, Nouvelle communication ? », Commentaire, n°120, hiver 2007-2008 - Laurent Wauquiez

La Haute-Loire de ses origines à nos jours, Ed. Jeanne d'Arc, juillet 2011 - Laurent Wauquiez et Yannick Faure

La lutte des classes moyennes, Ed.Odile Jacob, novembre 2011 - Laurent Wauquiez

Europe : il faut tout changer, Ed.Odile Jacob, mai 2014 - Laurent Wauquiez



www.wauquiez.net